L'ABCécédaire du BDSM : J

Un abécédaire à quatre mains, celles d’un Dom et d’une soumise, pour échanger quelques pensées sur le sujet…

J comme Jeu...

Jeu :Voilà bien un terme que je trouve mal approprié lorsqu’il s’agit d’évoquer les pratiques BDSM. Ceci dit, à ma connaissance, il n’en existe pas d’autres et, pour y avoir souvent réfléchi, j’avoue n’en avoir pas trouvés non plus.

bdsm jeu

Ce qui me gêne, c’est ce que l’on retrouve généralement dans la définition de ce mot : « Activité physique ou intellectuelle exercée dans le but de se divertir ». Divertissement, amusement, distraction, passe-temps… Si je conçois fort bien que pour certains, le BDSM soit une parenthèse dans leur vie quotidienne, un moment limité pendant lequel ils s’amusent, sans que cela ait la moindre conséquence sur la suite, et qu’il ne soit aucunement l’essence de leur relation, je le vois, de mon côté, comme une manière de vivre autrement et d’y puiser une réflexion profonde sur la nature humaine.

Vous comprenez donc que le terme Jeu peut me paraître bien superficiel au regard de ce que je ressens en tant que soumise.

Je vous vois venir : Jeu de rôle, me direz vous ?
Non, je ne pense pas non plus qu’il s’agisse d’un rôle, qu’une soumise serait une comédienne enfilant pour la circonstance son corset de cuir, attendant sagement que l’acteur Dominant lui passe le collier autour du cou. Là encore, cela pourrait sans doute être vrai pour une séance ou pour une relation ponctuelle, mais ne tiendrait pas la distance sur une période plus longue.

La soumission, comme la Domination est un état d’esprit, on ne joue pas, on EST. Et on le reste sans doute toute sa vie, avec ou sans partenaire, d’ailleurs.
Nous raisonnons tel que nous sommes, même dans la vie quotidienne, nos actes, nos pensées sont conditionnés par notre état. Ainsi, il n’est pas rare de constater l’empathie d’une soumise, ou le côté protecteur d’un Dominant.

nature soumise

Sans en faire une règle générale (il y a des Joueurs dans le monde BDSM, et qui le vivent très bien ainsi), la plupart de ceux qui choisissent cette voie savent depuis longtemps déjà qu’elle correspond à leur nature profonde. S’y engager leur permet de se sentir vraiment eux-mêmes, ce qui est parfois difficile à réaliser dans la vie conventionnelle.

Le BDSM est exigeant, ce choix de vie n’est pas toujours simple et entraîne parfois quelques renoncements. (J’approfondirai certainement ce sujet ultérieurement)

Dès lors, peut on parler de Jeu ?...

A suivre...

Liens-secrets

"Liens-Secrets", création 2009