L'ABCécédaire du BDSM : H

Un abécédaire à quatre mains, celles d’un Dom et d’une soumise, pour échanger quelques pensées sur le sujet…

piquet

H comme ... Humiliation.

soumise :
Il y a deux définitions à ce mot :
- Causer de la Honte à quelqu'un.
- Abaisser une personne en la faisant apparaître méprisable.

Je ne vais bien sûr m’intéresser qu’à la première, la seconde, j’ose l’espérer, ne concerne pas les pratiques BDSM, si ce n’est sans doute quelques détraqués qui utilisent l’Humiliation à des fins ignobles et qui ne méritent bien évidemment pas le titre de Maître.

L’Humiliation peut être bénéfique si elle est utilisée avec intelligence. Comme toutes les émotions, elle nous informe sur nous-même, nous fait prendre conscience de nos erreurs, de nos failles.
Elle est positive quand elle limite nos comportements sans altérer notre identité.
Ainsi, lorsqu’une soumise ne s’est pas bien conduite et que le Maître la punit (mise au piquet, fessée..), elle mesure, à travers le sentiment de honte, la portée de sa faute et l’attachement de son Maître à vouloir l’éduquer. Dans ce cas, elle n’est pas remise en cause en tant qu’être humain et cette Humiliation est reçue comme une composante de son apprentissage.

La Honte peut aussi apparaître chez la soumise dans le rejet d'un corps vu comme « animal », jugé soit sale (avec des poils, des odeurs, de la graisse....), soit imparfait (refus des rondeurs et des plis de peau...), soit "lubrique" (avec tout ce qu'on peut mettre de jugement négatif sur la sexualité).
Le rôle du Maître est alors d’identifier les raisons qui sont à l’origine de ce sentiment puis de l’aider à améliorer l’image négative qu’elle a d’elle-même jusqu’à ce que la soumise reprenne confiance en elle.

Ce travail sur l’acceptation de soi n’est cependant pas à mettre entre toutes les mains et si le jeu d’Humiliation avec une soumise équilibrée et bien dans sa peau ne peut avoir que des effets plaisants (l’exhibition, par exemple), la Honte qu’elle occasionne peut avoir des conséquences désastreuses sur le mental d’une personne fragile.

Vos Humiliations sont de l’ordre du jeu et les émotions qu’elles me procurent n’ont eu que des effets bénéfiques sur moi. Je me rappelle cependant qu’à une époque maintenant lointaine, elles m’ont aussi servi à accepter mon corps, à le trouver désirable quand je n’osais pas vous le montrer, et que je rougissais de me dévoiler devant vous. Votre insistance m’a aidée à franchir ce cap, votre regard bienveillant m’a rendue plus belle et je vous remercie d’avoir provoqué cette honte qui m’a finalement grandie.

Maître :
Tu as le don d’aborder les sujets les plus délicats avec un tact qui favorise l’expression de sentiments et d’émotions, qu’il peut être difficile par ailleurs d’évoquer.
Je prends donc avec joie la suite de ton H pour te confier ma vision du sujet.

prosternee Les jeux que tu évoques et dans lesquels j’ai fait en sorte de te placer en position d’avoir Honte, n’avaient pas pour but, et tu l’as fort bien exprimé, de te rabaisser gratuitement mais bien au contraire de te faire grandir. Cela pourrait paraître paradoxal aux non initiés, et pourtant l’essentiel est bien là.
Confrontée à cette situation devant son Maître, la soumise prend conscience de choses profondément enfouies en elle, évènements ou ressentis qu’elle n’avait jusqu’ici pu combattre et qu’elle avait rejetés le plus profondément possible au sein de son âme.
Pourtant cacher ces choses ne sert qu’à générer une frustration profonde qui inconsciemment la perturbe.
Placée face à ces émotions ou vécus refoulés, la soumise, si elle veut évoluer, se doit de les regarder en face et de les affronter enfin.

Mais elle n’est pas seule dans ces moments qui peuvent être difficiles, son Maître est là qui l’accompagne, qui lui tient la main, qui l’encourage aussi.
Elle peut ainsi prendre conscience de la force intérieure qui se développe en elle et qui maintenant va la faire grandir et dépasser les émotions négatives qui bloquaient son évolution.

Nous sommes là dans une forme de catharsis qui est une « méthode psychothérapique reposant sur la décharge émotionnelle liée à l’extériorisation du souvenir d’événements traumatisants et refoulés » (Larousse).
L’explication pourrait apparaître compliquée à certains, la méthode est pourtant simple à mettre en œuvre pour le Dominant, et tu en as parfaitement décrit les résultats sur le mental de la soumise.

Elle n’est pour autant pas à mettre entre toutes les mains, à cause de la force du pouvoir émotionnel qu’elle met en mouvement et dont il s’agit de contrôler les effets avec la plus grande attention.
Elle impose après les séances où la soumise est utilisée, de longs débriefing afin que celle-ci puisse librement exprimer ses ressentis et dialoguer en toute franchise avec son Maître pour être rassurée.
Il appartient à ce dernier de bien analyser les explications et les informations qu’elle lui fait passer dans ces moments privilégiés.
Ces échanges sont la base d’un processus graduel qui doit s’étaler dans le temps.
Le Maître a en tête le point qu’il veut atteindre et donc le chemin à parcourir. Les informations fournies par la soumise lui permettront d’adapter le plus finement possible sa progression en se basant toujours sur les ressentis qu’elle lui confie, lui permettant ainsi d’éviter tout blocage psychologique, lequel serait profondément néfaste dans la perspective d’une prise de conscience et d’une évolution réussie.

Je voudrais simplement conclure cette digression par l’immense plaisir qui est le mien lorsque l’occasion m’est donnée de te placer dans les situations Humiliantes que tu évoques.
Je te vois alors mobiliser toute ta volonté pour satisfaire mes demandes.

Lorsque je mesure le chemin parcouru et la prise de confiance que tout cela a généré en toi, je ne peux qu’en être profondément heureux.

A suivre...

Liens-secrets

"Liens-Secrets", création 2009