Les accessoires SM

Petit guide à l'usage des débutants

Il y a quelques temps, une personne débutant dans le monde du BDSM m'a suggéré de rédiger un texte sur le matériel utilisé généralement par les pratiquants.
Voici donc une liste (non exhaustive !) de nos « instruments de torture ».

Les instruments de contrainte.

collier

Le collier

Le collier est un accessoire incontournable du BDSM. Symbole de soumission, muni ou non d'anneaux et parfois fermé par un cadenas pour empêcher tout retrait, il peut servir à accrocher une laisse ou une corde dans le cadre d'un bondage. La largeur du collier peut déterminer son niveau de contrainte.

Les menottes

Certaines sont utilisées pour les poignets, d'autres pour les chevilles et peuvent être reliées entre elles par des chaînes. Munies d'anneaux et souvent en cuir pour ne pas blesser la peau, elles se ferment par pression ou cadenas selon l'usage que l'on souhaite en faire. En métal, elles peuvent être douloureuses et doivent être manipulées avec précaution.

cordes

Les cordes

Servant au bondage (ligotage, en français), on en trouve principalement en nylon et en chanvre. Les cordes en nylon pouvant brûler la peau, il est recommandé d'utiliser le chanvre, principalement lors des suspensions. Quoiqu'il en soit, elles ne doivent jamais être trop serrées pour permettre au sang de circuler normalement.

Les barres d'écartement

Barres en bois ou en métal de longueur variable aux extrémités desquelles on peut attacher les poignets ou les chevilles. Elles limitent les mouvements et peuvent devenir très désagréables si elles sont portées longtemps.

Les instruments de punition.

martinet

Le martinet

Accessoire de punition (déjà utilisé par nos grands-mères !), il peut être plus ou moins redoutable selon la taille et la matière des lanières. On en trouve en cuir, en latex, en plastique et même en métal. A tester avant usage, donc.

La cravache

Servant à l'origine à dresser les chevaux, la cravache est un des instruments les plus utilisés en SM. Sa rigidité, sa matière et la surface de la claquette déterminent sa dureté.

Le fouet

singletail

Sous ce terme générique, on trouve une multitude d'instruments de toutes formes et de toutes matières. Parmi eux, le singletail, ne comportant qu'une lanière en cuir généralement tressé est le plus redoutable et ne doit être utilisé que par les personnes expérimentées, un seul coup pouvant très facilement fendre la peau. La chambrière, qui, à l'instar de la cravache, est à l'origine destinée aux chevaux, se compose d'une seule lanière en corde fine et tressée. Habilement manipulée, sifflant dans l'air, elle laisse de jolies stries rouges sur la peau et est destinée, comme le singletail, aux soumis(es) adeptes de la douleur.

La canne anglaise

La canne est généralement en rotin et mesure 1m à 1.20m de longueur avec des diamètres variables. Elle est très flexible et légère mais peut être très douloureuse. La badine, baguette fine et souple en bois, dont on se servait dans le passé pour battre les habits, donne un résultat proche de celui de la canne.

Le paddle

tawse

Instrument en bois, en plastique ou en cuir, il sert à fesser la soumise. Sa matière et sa forme détermine sa dureté. Il laisse parfois d'impressionnantes marques rouges mais qui disparaissent assez vite. Il existe d'autres accessoires proches du paddle, et notamment la tawse, composée de deux ou trois lanières larges en cuir, particulièrement redoutable.

A suivre...

Liens-secrets

"Liens-Secrets", création 2009