Fable de Noël

Par une froide nuit d’hiver,
Sur un traîneau couvert de neige
Le Père Noël, rentrait chez lui,
La hotte vide, le cœur ravi.

En chemin, il rencontra
Une louve transie de froid.
Il fit halte, et la malheureuse
Lui demanda, doucereuse :

" Bien le bonsoir, Père Noël,
J’espérais qu’en ce soir de gel
Vous m’eussiez offert un présent
Pour supporter ce froid cinglant… "

" Hélas, petite, dit le bon vieux
Je n’ai plus rien de chaleureux
Juste mes rennes et ma cravache
Et une bonne bouteille de schnaps. "

Ecole de dressage

Il tendit l’alcool à la gueuse
Ce qui l’a rendit fort joyeuse.
Enivrée, elle s’aventura :
" Ca ne réchauffe pas du froid,
Votre cravache aurait sûrement
Plus d’effet sur le mauvais temps. "

Sitôt dit, elle se retourna
Offrant au Père Noël béat
Une croupe de belle allure
Qu’elle agita sous la fourrure.

Le brave homme n’y tenant plus
Fouetta allègrement ce cul
Frappant et frappant encore
Jusqu’à l’arrivée de l’aurore.

La louve alors, bien échauffée
Remercia l’homme de ses bontés
Lui demandant de revenir
Quand le froid se ferait sentir.

Moralité :

Pour se garder de la froidure
Nul besoin de couverture
Une fessée bien appliquée
A sur le froid bien plus d’effet !

Décembre 2009

Liens-secrets

"Liens-Secrets", création 2009