Héloïse et Abélard

Certaines histoires font rêver. Celle-ci a ému mon Maître qui a souhaité me la faire partager. A mon tour, je vous la propose, récit poétique servi par deux êtres transcendés par l’Amour, Abélard, homme de foi qui a su guider sa compagne vers la sagesse après tant d’infamies, Héloïse, amoureuse éperdue et soumise à jamais à l’homme qu’elle a aimé passionnément…

Héloise et Abelard

…Je te prouvai ainsi que tu règnes en seul maître sur mon âme comme sur mon corps. Dieu le sait, jamais je n'ai cherché en toi que toi-même. C'est toi seul que je désirais, non ce qui t'appartenait ou ce que tu représentes. Je n'attendais ni mariage, ni avantages matériels, ne songeais ni à mon plaisir ni à mes volontés, mais je n'ai cherché, tu le sais bien, qu'à satisfaire les tiennes. Le nom d'épouse paraît plus sacré et plus fort; pourtant celui d'amie m'a toujours été plus doux. J'aurais aimé, permets-moi de le dire, celui de concubine et de fille de joie, tant il me semblait qu'en m'humiliant davantage j’augmentais mes titres à ta reconnaissance et nuisais moins à la gloire de ton génie.

(Première lettre d’Héloïse à Abélard, Couvent du Paraclet, Champagne)

Je vais vous conter l'histoire d'Héloïse et Abélard qui commença par une passion charnelle pour finir par une fidélité empreinte de spiritualité et d'Amour sincère.

Ils vécurent en France sous le règne du roi Louis VI. Abélard, est le fils du seigneur du Pallet, qui le destine au métier des armes mais la passion des études et des lettres le fait renoncer à son héritage et venir à Paris où il sera l'élève de Guillaume de Champeaux. A 22 ans, il dirige les écoles de Corbeil et Melun, avant d'ouvrir une école de dialectique sur la montagne Sainte-Geneviève à Paris.

Abélard a la quarantaine accomplie, il est un peu le tombeur de ces dames. C’est à cette période de sa vie que le chanoine Fulbert l'invite à enseigner les sciences à sa ravissante nièce de 17 ans, Héloïse, issue d'une excellente famille liée aux Montmorency. Fulbert l'avait placée au couvent d'Argenteuil, la jeune "nonne" est séduisante, déjà savante pour son  âge et voit arriver avec plaisir et émotion cet homme que sa réputation de séducteur précède.
Le loup est entré dans la bergerie...

Il la trouve émouvante, elle le vénère, le feu qui couve devient brasier, leur histoire ne restera pas longtemps platonique et c'est possédés d'une passion charnelle qu'ils vont tomber dans les bras l'un de l'autre et consommer cet amour sincère mais néanmoins empli de plaisirs sans cesse renouvelés.
Héloïse est bientôt enceinte. Afin de fuir le scandale le couple se réfugie en Bretagne chez Abélard, où ils se marient discrètement.

Rentrée à Paris Héloïse est nommée Prieure du couvent d'Argenteuil. Abélard la rejoint, et l'oncle Fulbert, considèrant le "mari" comme un violeur ayant trahi l'église emploie deux écorcheurs qui châtrent Abélard.

Vers 1129, Héloïse, première femme philosophe, devient Abbesse du monastère le Paraclet situé en Champagne près de l'ermitage fondé par Abélard. Il meurt à 63 ans au prieuré de Saint Marcel près de Châlon sur saône. C'est seulement douze ans plus tard que son Héloïse le rejoindra toujours emplie de cet passion qui avait fait de cette brillante adolescente une femme éperdument amoureuse et s'était muée au fil du temps et par la force des choses en la plus belle et grande passion spirituelle qui soit.

En 1817, les ossements de ce couple légendaire sont transférés au Père-Lachaise, où vous pouvez toujours aujourd'hui admirer leur merveilleux tombeau…

Heloise et Abelard

Liens-secrets

"Liens-Secrets", création 2009