Et si on parlait littérature ?

Voici quelques commentaires sur certaines de mes lectures, ayant peu ou prou rapport avec le BDSM...

FRAPPE MOI !

Frappe moi

Ce livre de Mélanie Muller m'a été offert par mon Maître au début de notre relation. Le thème à l'époque n'avait pas manqué de me faire réagir et j'éprouve encore en le lisant aujourd'hui un certain malaise.

L'histoire

Une jeune femme fait la connaissance d'un homme par téléphone. Après quelques échanges sulfureux, ils se rencontrent et cet homme va l'entrainer vers la jouissance dans la souffrance et l'humiliation.
Elle s'éprend de lui, passionnellement, et cherche, pour lui plaire, à devenir la soumise idéale, abandonnant toute dignité.
Lui joue, autant avec son corps qu'avec son esprit, l'obligeant à subir toutes ses perversions, y compris la présence de son autre soumise.
Elle s'accroche, par amour pour lui, au prix de sa santé et de sa vie sociale. Elle se met à boire pour supporter ses absences de plus en plus fréquentes.
Cette destruction, cette démesure, il finit par en être effrayé et lorsqu'il décide de cesser le jeu, il est trop tard...

Mon avis

Le trait est gros, j'ose espérer qu'il n'existe aucune histoire aussi sordide que celle-ci. Cependant, il m'est arrivé de croiser des soumises en perdition. Des femmes amoureuses ou du moins dépendantes de leur Maître au point de tout lui abandonner. Leurs histoires tourmentées se terminent hélas souvent dans la douleur. Douleur généralement durable et très destructrice. C'est sans doute ce qui me met mal à l'aise dans ce livre. Le BDSM doit apporter du bien être et non faire souffrir psychologiquement.
Il appartient au Maître de gérer les émotions de sa soumise et de conduire la relation. Dans le cas de Frappe moi, il se laisse déborder par son propre jeu. Peu à peu, elle sombre dans la folie, jusqu'à l'irréparable.
Ce livre interroge sur les limites de chaque individu. Il questionne également sur la manipulation mentale que peut exercer une personne sur une autre et les dérives possibles de ce type de rapport.
Prudence donc, toutes les histoires BDSM ne sont pas belles à vivre, et celle-ci...fait froid dans le dos.

Votre avis m'intéresse, n'hésitez pas à laisser un commentaire à ce sujet.

Liens-secrets

"Liens-Secrets", création 2009