Vogue, petit mousse ! (4)

Petit mousse a repris le large. L'aventure continue...

Les deux hommes communiquaient comme ils pouvaient, mais Petit mousse comprit, aux gestes chaleureux qu'ils avaient l'un pour l'autre, que leur relation avait prit une tournure amicale. Adossé à un arbre, à quelques mètres de la scène, il regardait le vieillard tapoter l'épaule de son patron, un sourire découvrant sa mâchoire édentée. Ils partageaient une boisson dans une calebasse, se nommant tour à tour dans un éclat de rire, le doigt pointé sur la poitrine de l'autre.
Petit mousse espérait que le Capitaine allait lui faire signe de le rejoindre, mais il n'en fit rien, soucieux sans doute de ne commettre aucun impair vis-à-vis de son nouvel ami, et le jeune équipier attendit ainsi de longues heures que le palabre des deux hommes prenne fin.

soumise

Les femmes l'observaient toujours de loin, lui jetant de temps en temps des regards malicieux, occupées à ce qui devait être les préparatifs d'une grande fête. En effet, durant le conciliabule des chefs, elles avaient dressé au milieu du village un grand feu et étendu tout autour des nattes colorées.
Les hommes avaient déposé leurs armes et s'étaient regroupés autour de l'abri, devisant entre eux en souriant.

Le vieil homme se leva enfin et vint s'installer sur une des nattes, enjoignant le Capitaine à s'asseoir près de lui. Le marin s'adressa alors au chef de la tribu, montrant de la main Petit mousse, toujours en retrait sous son arbre. Celui-ci lui fit signe de les rejoindre, interrogeant du regard son nouvel ami.
« Petit mousse » dit le Capitaine en saisissant le bras du jeune garçon.
« Petit mousse. » répondit le vieux. « Sonka » ajouta t-il en se frappant la poitrine.
« Petit mousse, Petit mousse » répéta t-il dans un éclat de rire, et Petit mousse rit avec lui, soulagé d'être accepté dans le cercle des hommes du village.

Les femmes déposèrent devant chacun d'eux une calebasse pleine d'une boisson blanche à l'odeur agréable.
Accompagnant le chef, les deux marins portèrent le récipient à leurs lèvres. Si le Capitaine sembla l'avaler sans trop de difficulté, Petit mousse s'étrangla à la première gorgée, recrachant en toussant le breuvage fortement alcoolisé. Confus, rouge de honte, il redouta un instant que son geste fut pris pour un outrage, mais les hommes éclatèrent de rire, se claquant les cuisses dans un joyeux vacarme.
Rasséréné, Petit mousse se joignit à la bonne humeur générale, frottant son ventre avec un regard satisfait sous l'acclamation du clan tout entier.

à suivre...

Liens-secrets

"Liens-Secrets", création 2009