La fessée

La dentelle a glissé, découvrant la peau nue
Blanche et ronde des fesses, offertes à son regard.
Il a levé la main mais il s’est retenu,
Le spectacle est si beau, il frappera plus tard…

Fessée

Elle, souvent si fière, couchée sur ses genoux,
Attendant la sanction, honteuse mais docile,
Le visage caché dans sa jupe à froufrou,
Réflexe émouvant de pudeur juvénile.

Il effleure des doigts l’étoffe de nylon
Tendue par un fessier aux formes généreuses,
Promettant à la belle qu’en cas de rébellion
La peine sera lourde et bien plus douloureuse.

La main claque une fois, juste pour le plaisir,
La fesse tremble à peine, mais c’est un bon début.
De voir que déjà elle commence à rosir
Encourage le Maître à frapper ce beau cul.

Il tape un peu plus fort, car la pauvre donzelle
Trémousse et se tortille, provocante posture,
Agitant, l’effrontée, sa croupe de femelle
Espérant en secret un châtiment plus dur.

Mais lui soudain s’arrête, et dans un grand silence
Caresse l’arrière train désormais cramoisi
« Suffit, dit il alors, voici la vraie sentence,
Remonte ta culotte, tu as désobéi. »

L’infortunée en pleurs se jette à ses pieds
« Pitié, mon cher bourreau, je manque de sagesse
Corrigez moi encore car je l’ai mérité
Que s’abatte sur moi votre main vengeresse. »

Il sourit et dépose un baiser sur son front
« Allons, petite fille, ne sois pas si pressée,
Tu auras, sois en sûre une autre punition
Je te promets demain, la plus belle des fessées ! »

le 18 avril 2010

Liens-secrets

"Liens-Secrets", création 2009